La RÉGLEMENTATION, les techniques, le monde du bâtiment ÉVOLUEnt. les INGÉNIEURS d’inoveha assurent une veille juridique et technologique et DÉCRYPTEnt pour vous les changements de L’eco-SYSTÈME du bâtiment.

Les alternatives au fioul

1. PRÉAMBULE

Le fioul domestique est un dérivé du pétrole qui est utilisé en tant que combustible de chauffage. Bien qu’en nette diminution, on le trouve encore dans 10% des foyers en France (source ADEME). C’est l’énergie de chauffage la plus polluante. En effet, elle émet 300 g de C02 par kWh contre 274 pour le propane et 234 pour le gaz naturel par exemple.

De plus, l’avenir de cette énergie est de plus en plus remis en question. En exemples, Les récentes déclarations du premier ministre sur l’interdiction probable du fioul comme énergie de chauffage pour les particuliers (d’ici 10 ans), la suppression des Certificats d’économie d’énergie pour l’installation de chaudières fioul (même à condensation), la diminution de l’offre en chaudière fioul moyenne puissance (entre 70 et 400 kW) ou encore les prix du pétrole qui ne cessent d’augmenter.

Tout cela donne à réfléchir quant à la pérennité de ce mode de chauffage dans les années à venir.

2. QUELLES SONT LES ALTERNATIVES ?

L’alternative au fioul va en grande partie dépendre de la localisation du bâtiment. En effet, en ville et lorsque cela est possible, le raccordement au réseau de gaz ou à un réseau de chaleur est à privilégier.

En règle générale ce sera la solution la plus économique et des aides financières peuvent être obtenues grâce aux certificats d’économie d’énergie.

Si un tel raccordement n’est pas possible, il existe quand mêmes des solutions.

2.1 LES CHAUDIÈRES AU GAZ PROPANE

En remplacement du fioul, une option qui fait sens, notamment en montagne, est le gaz propane.

Le propane est ce que l’on appelle un Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL).

Moins polluant que le fioul, il a la particularité de s’évaporer à – 40°C ce qui permet de l’utiliser même avec de fortes contraintes climatiques et des températures très rudes.

2.2 LES CHAUDIÈRES BOIS

Le bois est l’énergie de chauffage la moins chère. Comme le fioul ou le propane, le bois est un combustible nécessitant d’être stocké.  Son pouvoir calorifique étant inférieur à celui du fioul ou du propane, ce stockage devra être plus important ou les ravitaillements en combustible devront avoir lieu plus fréquemment.

Pour les installations de moyenne puissance, Il est possible d’opter pour 2 types de bois énergie :

2.3 LES POMPES A CHALEUR

L’installation d’une pompe à chaleur (PAC) est également une solution envisageable. Contrairement aux solutions présentées précédemment, aucun stockage n’est nécessaire.

Il existe différent type de PAC qui seront plus ou moins adaptées à la situation du bâtiment.

  • PAC air/air (extraction de calories sur l’air extérieur)
  • PAC Géothermie (extraction de calories dans le sol)

La géothermie est le système le plus performant car totalement indépendant des conditions climatiques. Cependant, dans certaine région il  est très compliqué voire impossible de forer, notamment en montagne.

Des systèmes de PAC air/air utilisant du CO2 comprimé en tant que réfrigérant permettent des performances très élevées et ce jusqu’à des températures extérieures de -25°C.

3. QUELS TRAVAUX PRÉVOIR ?

Quelle que soit la solution envisagée, le passage du fioul a une autre énergie nécessite tout de même quelques travaux et aménagements :

Neutralisation et/ou enlèvement de la cuve fioul existante

  • Quelle que soit la solution de remplacement choisi, La neutralisation de la cuve fioul est obligatoire. (article 28 de l’arrêté du 1er juillet 2004)
  • L’évacuation peut être nécessaire en cas de création d’un stockage propane ou bois.

Le remplacement de la chaudière fioul par un autre moyen de production

  • L’installation d’une chaudière gaz à condensation
  • L’installation d’une chaudière bois
  • L’installation d’une PAC
  • La mise en place d’un échangeur (dans le cas d’un raccordement à un réseau de chaleur)

Mise en place d’une cuve de stockage (pour une installation propane)

  • La cuve peut être enterrée ou installée en aérien (vérifier le PLU de la commune)
  • L’implantation d’une cuve de stockage doit répondre à certains critères techniques énumérés dans l’arrêté du 30 juillet 1979

Création d’un silo de stockage bois (pour une installation bois)

  • Le silo peut être installé dans une pièce vide ou il est possible de créer un silo enterré

 

Cliquez ici pour aller plus loin et être accompagné dans votre changement d’énergie…