La RÉGLEMENTATION, les techniques, le monde du bâtiment ÉVOLUEnt. les INGÉNIEURS d’inoveha assurent une veille juridique et technologique et DÉCRYPTEnt pour vous les changements de L’eco-SYSTÈME du bâtiment.

Le BIM

1. LE DESSIN DANS LE BÂTIMENT

Chaque conception de bâtiment nécessite une modélisation préalable. Cette modélisation permet de visualiser et de se projeter, de communiquer, voire de créer une synergie entre les nombreux corps de métiers qui interviennent.

Ces plans peuvent être réalisés de différentes façons :

1.1 A la main

La méthode d’avant la propagation des outils informatiques ! L’intérêt est bien sûr la liberté apportée par le dessin à la main cependant ces plans prennent bien plus de temps et la précision est moindre.

1.2 Logiciel CAO 2D

C’est l’outil le plus utilisé. Il permet la modélisation de l’ensemble du bâtiment en 2D. Le logiciel le plus répandu est Autocad. Les données de sortie sont les plans de niveaux, de façades ainsi que les coupes que nous rencontrons classiquement. Cet outil apporte un net gain de temps par rapport aux plans faits main ainsi qu’un gain de précision.

1.3 Logiciel de BIM

La modélisation 3D est en pleine progression. Bien que plus complexe et nécessitant une meilleure collaboration entre les corps d’état, cette modélisation précise permet de soulever dès la conception plus de problèmes, d’interférences entre les corps d’état. Elle limite les imprévus sur chantier, notamment sur les problèmes de hauteur souvent oubliés en 2D car non visibles. Le logiciel le plus répandu est Revit.

2. LE BIM
2.1 Une première définition

Le BIM c’est un processus de conception réunissant l’ensemble des corps d’état intervenant sur le bâtiment. Le BIM passe principalement par une maquette 3D du bâtiment, réalisée par l’architecte en premier lieu, sur laquelle viennent ensuite intervenir les différents bureaux d’études. Chacun réalise ses ajouts et modifications (réseaux, structure…) qui sont ensuite réunis sur un même modèle pour réaliser le modèle complet du bâtiment rassemblant tous les corps d’état.

Cette maquette, n’est pas uniquement un dessin comme l’était la modélisation 2D à la main ou sur Autocad.

Le BIM a pour but de réunir sur un même modèle l’ensemble des informations du bâtiment. En effet, chaque élément (OBJET) inséré possède des caractéristiques (thermique, prix, poids…) afin que l’ensemble de la maquette soit « intelligente ». Cette maquette doit représenter le plus fidèlement possible le bâtiment dans son intégralité et être mise à jour afin qu’à la réception de celui-ci, la maquette soit en accord total avec le bâtiment.

2. LE BIM
2.2. Les avantages du BIM

Le BIM, par son fonctionnement et sa maquette, apporte de grandes différences :

  • La modélisation en 3D : Cette modélisation assure une vision du bâtiment bien plus précise et complète de l’ensemble du bâtiment. Dans le cas de projets avec de nombreux intervenants, la maquette permet de soulever bien plus d’interférences entre les corps d’état, par exemple une canalisation d’eau usée traversant une poutre. Tous les détails supplémentaires modélisés lors de la conception permettent de limiter les modifications en phase chantier, de gagner du temps et donc de limiter les coûts.
  • Des informations contenues dans la maquette : La possibilité d’ajouter à chaque élément des caractéristiques permet d’en ressortir des quantités, des performances, des coûts… La maîtrise de ces informations à ce niveau de détails permet de limiter les coûts par une estimation bien plus précise.

 

Enfin, le BIM est aussi un outil de communication. Il permet, au moyen d’extraction de quelques vues de présenter le bâtiment au maitre d’ouvrage, qu’il ait des compétences techniques ou non, la vision 3D permet à chacun de visualiser le bâtiment clairement, contrairement à des plans 2D avec lesquels seul les techniciens peuvent se projeter.

2. LE BIM
2.3 Les sorties possibles

Enfin,  la maquette 3D complète peut servir de base à la réalisation de missions diverses :

  • Estimation et quantitatifs: les logiciels de BIM permettent d’extraire sous forme de tableau les quantités de chaque élément. Ainsi il est possible de réaliser de façon très précise et rapidement l’intégralité des quantités et l’estimation des coûts.
  • Simulation Thermique Dynamique: Certains logiciels de STD (Pléiades, DesignBuilder, TRNSYS…) permettent l’importation de fichiers BIM (au format gbxml ou ifc) pour la modélisation du bâtiment. Si celle-ci est correctement réalisée sur le logiciel de BIM, c’est un gain de temps pour les études de STD et l’assurance de travailler sur un modèle identique.
  • Simulation de l’éclairage: Les logiciels d’éclairage (comme Dialux) peuvent aussi importer des formats IFC pour la modélisation 3D du bâtiment. Dans ce cas aussi, c’est un net gain de temps ainsi que l’assurance de travailler sur un même modèle.
  • Coupes et plans de niveaux: les logiciels de BIM permettent aussi de réaliser d’extraire en format dwg des vues de façade, coupes, ou plans de niveaux.